Paye ta soirée VIP moisie …

Voici le carton d’invitation de la soirée…


Plutôt alléchant non ?? D’autant plus que par nos relations, nous savions que la destination surprise étaient un concert de Garou et que ce même Garou avait de grandes chances de passer au Living pour l’after !
C’est pour ça qu’il s’agissait d’une soirée « surprise », je ne pouvais pas en parler.

Voilà pour la théorie… comparaison avec la pratique maintenant :

18h10, arrivée au Living, plutôt vide. Moyenne d’âge de la population, 40 ans, avec quelques gamins par ci par là.

18h20, on comprend que pour manger il faut se jeter sur les plats de maïs quand ils arrivent. Oui, il faut expliquer pour les Frenchies, l’épluchette de blé d’inde est une soirée concept québécoise qui consiste à se retrouver pour faire bouillir des épis de maïs et les manger ensemble.

18h30, un épi plus tard, nous apprenons qu’il n’y a plus de maïs ! Sympa le souper VIP gratuit…

18h40, sur le départ pour aller manger ailleurs, nous apprenons que le concert est finalement à 19h30. Le cocktail ? Il sera peut-être remis ensuite, de toute façon, tout le monde est parti. Pour ce qui est du « Départ vers une destination surprise », les gens sont invités à prendre la navette de ville gratuite…

19h00, attablés au Bla Bla, de toute façon il fallait bien manger, tant pis pour le début de concert !

20h30, on arrive enfin à la scène. Il a plu toute la journée, le terrain est boueux, attention aux glissades. Il y a un peu de monde mais rien à voir avec la Fête du Lac des Nations. La musique ? Hé bien l’effet sublimatoire qu’a souvent un concert ne fonctionne visiblement pas avec Garou. Ça reste du Garou pas désagréable mais classique, sans caractère ni originalité.

21h15, fin du concert, mini feu d’artifice ! Ahhhh 9 jours sans en voir un, j’avoue que je commençais à craquer.

21h30, on franchit de nouveau la porte du Living, après être descendu à pieds, en bons VIPs. C’est vide !!! Jamais vu le Living ainsi. 50 personnes maximum.

22h15, j’abandonne, trop c’est trop, je me lève pour aller prendre mon bus quand François, le promoteur coloc de Julie me pose une bière devant les yeux. Bon… signe du destin, je vais au moins rester pour la boire. Finalement c’est 2 bières et un shooter qu’il nous a offert. Je me suis alors décidé à attendre un peu, jusqu’au dernier bus, si seulement je peux faire ma photo avec Garou pour Barbara, j’aurais gagné ma soirée !

00h15, toujours pas de Garou, la piste de danse a du mal à se mouvoir, pas assez de monde. Cette fois, je rentre, tant pis.

Garou est-il passé après ? Dieu seul le sait mais aux dernières nouvelles, rien ne le laisse penser… Désolé pour l’effet d’annonce que j’avais fait sur ce blog à propos de cette soirée, mais je pense que vous n’êtes pas autant déçus que moi ! Désolé Barou…

Kiwi, VIP débutant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *