Sur les plaines d’Abraham …






Album Photo
Sur les plaines d’Abraham, l’armée trinquait à l’eau d’vie
Tout en bas de la falaise, les Anglais prenaient fusils
Ils avaient préparé l’assaut en catimini
Et quand un grand coup de canon est venu déchirer la nuit
Montcalm enfourcha son cheval, les facultés affaiblies…

La bataille v’nait juste de commencer
Les Français étaient ben trop paquetés
Y’ont mangé une cibole de raclée

Les Anglais ont marché sur Québec
Ça mes amis c’était le pire échec
Notre nation aux mains des Red Necks

Si Montcalm avait pas été saoûl
Si l’armée avait pas pris un coup
Les Anglais frappaient leur Waterloo

Le Québec c’t’une histoire de boisson
Y’a d’l’argent à faire avec des saoûlons
Y’ont ouvert la brasserie Molson…!

Les patriotes sont révoltés
Le régime anglais devra tomber
Y’ont sorti leurs ceintures fléchées
Les patriotes étaient solidaires
Pour arriver à la victoire
Il faudra arrêter de boire!

La morve au nez pis les dents serrées
Yzont ben tenté de s’insurger
Mais comme d’habitude tout a foiré

Nos patriotes c’taient pas des chieux
Mais les Anglais étaient trop nombreux
Fa’qu’y sont retournés chez eux…!

Pis y a eu octobre 70
On a ben parlé des felquistes
Y’avait même un buté et un ministre
Le gouvernement a eu l’air c.on
Mais ç’a duré l’temps d’une saison
Yé ont tout’ sacré en prison

Depuis c’temps-là on s’est écrasés
On passe not’temps d’vant la Télé
À jouer au dart su’l vidéoway

Ramène les bouteilles au dépanneur
Fais ça vite ça ferme à onze heures
Tu mettras les bières dans l’cooler!

Vous aurez peut-être reconnu la chanson Mon Pays, des Cowboys Fringants, présente sur le Radio Blog. Le remix de cette fin de semaine pourrait ressembler à quelquechose comme « Sur les plaines d’Abraham, Québec fétait sa Patrie, Tout en haut des falaises, c’était vraiment la folie… ».
Comment résumer la fête en quelques mots ?
Patriotique, Fière, Bleue, Immense, Alcoolisée, … Pas facile !

On m’avait dit il y a un peu plus d’un mois : « Si tu veux voir des vrais Québecois, va sur les plaines d’Abraham, à Québec, pour la Saint-Jean. » Il n’en faut pas plus pour me convaincre. Coté pratique, je n’avais besoin que de 2 choses : une voiture et des amis !
La voiture était déjà réservée depuis un bon moment, dans une autre agence que la dernière fois, pour changer un peu. Donc pas de petite Yarris cette fois… mais une grosse Pontiac Pursuit coupé !!! Impressionant pour un véhicule économique. Je crois que je n’ai jamais conduit une voiture aussi puissante. Ahhh ces américains ! Bon il manquait peut-être un peu de place pour mes passagers arrières, les sièges étant encore plus espacés que dans la Yarris mais la conduite fut un vrai plaisir.
Je n’ai pas eu trop de mal à trouver les amis non plus : Julie ; Tania, sa meilleure amie ; Bérangère, une française nouvellement arrivée dont j’avais fait la connaissance via ce Blog ; et Anne-Hélène, une de ses collègues de la fac de pharma de Nancy. Hé oui, j’étais en très bonne compagnie !!

  
Ma nouvelle voiture (en mauve par contre ! )


Nous sommes donc partis de Sherbrooke vendredi 23 en fin de matinée. 3 petites heures de route et la découverte des beignes Tim Hortons plus tard, nous arrivons dans la Capitale Nationale. Je vous ferai grâce des péripéties pour trouver un stationnement. Bref, nous avons une bonne partie de l’après-midi pour découvrir la ville. Visite pas très originale mais toujours efficace : rues et portes Saint-Jean et Saint-Louis, Chateau Frontenac, Terasse Dufferin, …

Le soleil commence à descendre, l’heure approche, nous retournons sur les Plaines. Le spectacle n’est pas encore commencé, la foule n’est pas encore présente, mais c’est déjà impressionant. On choisi la version tranquille en s’installant sur une petite colline, à quelques 200m de la scène peut-être !
Les organisateurs distribue des drapeaux aux rares personnes qui n’en ont pas encore. La première partie du spectacle commence, les drapeaux s’agitent, c’est beau ! Le premier concert est une collaboration de nombeux artistes, alternant leurs chansons et les classique Québecois. Pour ne citer qu’eux : Mes Aieux, Les Respectables, France d’Amour, Marjo, Andrée Watters,Vincent Vallières, Corbach… Les chansons alternent avec les prises de parole engagées sur le gouvernement actuel et les perspectives d’indépendance du Québec. Vraiment sympa, j’ai particulièrement apprécié Mes Aieux. Mais bien que je ne connaisse pas toute les chansons, l’ambiance à elle seule est tout simplement envoutante.
Petit intermède vers minuit. Une artiste lit au public un texte sur la fierté nationale Québecoise. Tellement émouvant…
Le feu de la Saint-Jean est allumé, le concert continue avec Vincent Vallières. La foule est toujours aussi nombreuse, si ce n’est plus. 200000 personnes d’après les organisateurs ! Mais tout le monde n’a déjà qu’une chose en tête, le concert suivant, les COWBOYS FRINGANTS !!! Les fameux Cowboys que j’avais tant envie de voir en concert. Hé bien je n’ai pas été déçu. 2 heures de communion avec un public en transe et plus que réceptif à leurs discours nationalistes, une ambiance incroyable où tout le monde se mélange pour danser, des rencontres étonnantes de gens saouls, … Intense !

Retour à la voiture à 4h, pour me reposer un ti peu quand même, alors que Julie et Tania continuent la soirée. La plupart des gens suivent le mouvement et quittent les plaines après les Cowboys mais l’ambiance reste hallucinante. En dehors des barrières du site se sont formés des dizaines de petits groupes autour de feux de camp, directement allumés sur le gazon du parc ! L’air, le sol, les gens, … tout respire l’alcool ! « Le Québec c’t’une histoire de boisson » chantaient les cowboys !!!


Problème pour se reposer, à 4h, les premières lumières du jour apparaissent, sans parler des autres qui reviennent à leur voiture. Résultat, 1h30 à somnoler sur le siège avant et on décide de lever le camp, pour prendre un café … et trouver des toilettes ! Mais tout est fermé à 6h30 un samedi de Saint-Jean. Normal, les gens viennent juste de se coucher ou ne sont même pas encore rentrés chez eux ! Dernier recours, le MacDo. Le pire ce que nous ne sommes pas les seuls à commencer la journée de la Saint-Jean, la Fête Nationale, par un Mac Donald ! Mais même là il a fallu attendre que le nettoyage soit terminé. Enfin les portes s’ouvrent, ruée vers les toilettes !!

Finalement pas reposé mais sous l’influence du café nous partons à la découverte du Petit Champlain. Toujours aussi beau et agréable ce quartier. Retour sur les hauteurs pour déjeuner sur la terasse d’un petit italien, à l’ombre. Je ne me plaindrai pas du soleil cette fois, il a tout simplement été parfait toute la fin de semaine.
Départ en début d’après-midi pour la Chute Montmorrency. Seule Tania l’avait déjà vue je crois, ce serait dommage pour les autres d’être si près sans y aller, cela n’a beau être que de l’eau, c’est vraiment à voir. On prend quelques photos, on grimpe au sommet de la chute, on prend quelques photos, on redescend, on reprend quelques photos et retour à Québec, prêts à rentrer. Mais plutôt que de repasser par les ponts nous prenons le traversier (bateau) Québec-Lévis, pour changer, mais aussi car c’est de ce bateau qu’on a les plus belles vues sur la vieille ville.

Enfin, retour à Sherbrooke entrecoupé par les pauses café (manque de sommeil oblige), et animé par la découverte tardive de la jauge d’essence (bin oui, je n’avais pas pensé à regarder avant qu’elle ne se mette à biper et afficher Niveau d’Essence Bas) ! Quelques 35h après notre départ, mais quelles 35h… 2h de sommeil, visite de Québec, fête de la Saint-Jean … Fiou, une fin de semaine que je ne suis pas prêt d’oublier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *